Aide des scientifiques lors des TPE: description de la méthode

La méthode:

Les lycéen(ne)s de 1ère scientifiques et littéraires ont à l'épreuve du baccalauréat une épreuve dite de TPE : des travaux personnels encadrés, à faire eux-mêmes en petit groupe guidé par les enseignants d'au moins deux disciplines. Nous aidons les collègues enseignants en deux temps:

  1. Nous proposons dans le domaine des Sciences de l'Information de la Communication des idées de sujets et des idées en vidéo et sous forme de démos ,
    • donnés aux élèves à-priori (ils doivent alors s'approprier, modifier, améliorer le sujet initial) ou après leur 1er choix pour leur permettre de construire leur problématique.
  2. Chaque groupe d'élève peut ensuite à leur propre initiative contacter notre bureau d'accueil (en mettant l'enseignant tuteur en copie) pour ses recherches:
    • ressources documentaires ou multi-média liées au sujet, conseil, dialogue etc..
    • rencontres (en présenciel ou via les outils de visio-conférence) avec un collègue chercheur du domaine

en respectant deux règles l'équité entre tous les groupes d'élèves et l'autonomie de leur travail.

  • Après la soutenance et en dehors de celle-ci, les groupes de jeunes "distingués" ont la possibilité de
    • thésauriser leurs travaux sur un site de culture scientifique
    • présenter leur travaux lors d'une manifestation scientifique ou à leurs cadets en début d'année suivante,
    • aider à organiser une conférence avec un scientifique ou une intervention en classe sur le sujet qui les a passionné.

La Foire Aux Questions

  • Quel est le mécanismes gagnant-gagnant dans cette action ? Que les chercheurs agissent au niveau des TPEs correspond à un vrai besoin des collègues professeurs des lycées, plutôt que de leur proposer nos ressources "en plus" de programmes déjà chargés. C'est dans le principe même des TPEs que de sollciter des ressources externes pour ces travaux personnels encadrés. Pour le chercheur, c'est une intervention très ponctuelle (tout est organisé, il a juste à rencontrer les jeunes et leur proposer les éléments dont il dispose, il investit de 1 à 3 heures par an), qui va conduire à un resultat concret (le rendu du TPE).
  • Faut-il proposer les sujets ou les laisser élèves les créer ? Les deux approches pédagogiques sont possibles et les deux sont pratiquées. Mais elles se rejoignent: dans tous les cas le jeune a pu trouver des idées de sujet sur internet, dans tous les cas il faut retravailler avec lui le sujet, pour faire émerger la problématique.
    • Attention: un écueil est le fait que des jeunes changent de sujet en cours de route, les ressources qu'ont leur a fourni deviennent inutiles et . . le nouveau sujet sera traité "à la va vite" . .
  • Quel est l'intérêt qu'un scientifique vienne à une séance de TPE ? Lorsqu'un scientifique vient aux séances des TPEs, il aide les enseignants à permettre aux élèves de bien passer des sujets généraux à des problématiques, il aide à trouver où cherche des ressources et des contacts. Il aide tous les groupes de la séance.
  • Sur quel point insister auprès des élèves ? La priorité est d'aider les jeunes à faire de vraies expériences "concrètes" pas que des "exposés": un sondage et son étude statistique (élémentaire), une pièce de théatre, une expérience grandeur nature (par exemple organiser une vente pour de vrai et pas juste une "étude marketing"). Imposer un engagement contractuel sur l'expérimentation peut aider. Mais surtout surtout il faut montrer combien . . une expérience "ratée" est très instructive et si elle est bien menée et analysée, conduire à une note élevée !
  • Sur un sujet donné, comment se passe le contact avec un chercheur ? Si, pour un groupe de TPE, il y a un contact avec un collègue chercheur de pris, il faut faire la préparation de l'entretien avec les jeunes, et s'assurer de la réalisation du contact. Il ne faut pas se limiter à "raconter le contact avec les chercheurs" ensuite, mais bien profiter des éléments fournis par lui pour faire un beau projet. A quelles réponses le chercheur va-t'il permettre de répondre ?
  • Le chercheur qui aide un groupe doit il être à côté du lycée ? Pas du tout: internet et visio-conférence oblige. Les TICEs permettent justement de s'affranchir de la barrière géographique. Utiliser les TICEs su niveau des TPEs permet justement d'en montrer un usage concret . . et d'en profiter.
  • La soutenance se fait-elle en présence des chercheurs ? Normallement non. Il faut bien séparer l'évaluation scolaire qui doit être rigoureuse, elle compte pour le bac, et la rencontre culturelle proposée ici. Il faut bien séparer la soutenance scolaire de la présentation culturelle qui peut suivre et permettre au travail de TPE de se distinguer.
  • Quel est l'utilité d'un suivi au niveau d'un "bureau virtuel" ? En enregistrant le groupe avec leur sujet et le contact avec le tuteur référent qui s'occupe du suivi (un autre tuteur s'assurant de la multi-disciplinarité), on donne les moyens au triangle élèves-enseignants-chercheurs de bien s'assurer des éléments échangés: cet enregistrement est des plus léger. Il permet aussi d'inviter des collègues éloignés à aider. Ou de permettre à des groupes d'autres lycées de s'associer.